Retour sur le stage Handivoile juin 2018

FECAMP – 8 au 10 juin 2018. Encadrants Glénans : Pierre-Yves DURAND, Jean-Paul DISSANE, Patrice MORELLE.

La convention entre Les Glénans et l’association Norm Handi Mer, signée le 30/05/2018, s’est concrétisée cette année par l’encadrement assuré par des moniteurs bénévoles Glénans, d’un 2ème stage adapté aux personnes en situation de handicap. Rappelons qu’un premier stage avait été réalisé en juin 2017, avec succès.

Ce 2 ème stage s’est déroulé, comme le précédent, à FECAMP, siège de l’association Norm Handi Mer, et base du prototype de 39 pieds adapté aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite).

Attentes des stagiaires et programme pédagogique

Il y avait 2 stagiaires en situation de handicap. Les deux stagiaires avaient une grande expérience de la voile, et ils avaient pratiqué la régate de manière intensive avant un accident de la vie qui les a chacun propulsés en situation de handicap lourd. Leur attente principale était de se remettre à la régate en vue de participer à la saison 2018 des régates locales. Le programme pédagogique construit avec Pierre LAMAUVE, président de Norm Handi Mer, était basé sur l’action de binômes valide-handicapé. La conduite du bateau, la coordination des manœuvres, les réglages, les options tactiques devaient être réalisés en autonomie par les binômes valide-handicapé. Les moniteurs Glénans, dont la régate n’est pas le cœur de métier, ont affiné le programme en proposant un programme évolutif basé sur la performance :

  • Topo sécu
  • Règles de base régate
  • Evaluation des binômes et affectation des tâches
  • Réglages de voiles
  • Conduite du bateau
  • Coordination des binômes valide-handicapé
  • Chronologie et optimisation des virements de bord et des empannages
  • Passage de bouées au vent / sous le vent

Contraintes de sécurité et cahier des charges

Certaines contraintes étaient imposées par le support, d’autres par les marées, les capacités physiques des stagiaires, leurs compétences, et surtout par l’impératif de sécurité. L’expérience du stage 2017 a été intégrée. Le périmètre de navigation devait rester à moins de 30 minutes du port, les conditions météo devaient être favorables, les marées compatibles avec un tirant d’eau de 2.40 m. Le changement de poste en navigation était impossible pour l’un des stagiaires, et difficile pour
l’autre.

Moyens humains mis à disposition

Norm Handi Mer a procuré 2 adhérents de l’association, Kevin et Jacques, qui connaissaient parfaitement le bateau, et qui possédaient une bonne maîtrise de la navigation et des manœuvres sur ce support. De plus, ils avaient une précieuse expérience de la gestion des personnes en situation de handicap, y compris en navigation.

Les Glénans ont mis à disposition 3 moniteurs-croisière bénévoles, Pierre-Yves, Jean-Paul et Patrice. Le premier avait déjà participé au précédent stage de 2017.

Conduite du stage

Initialement, il était prévu 5 demi-journées en mer sur ce mini-stage de 3 jours. Le retour au port entre chaque sortie était envisagé comme une nécessité pour les stagiaires en situation de handicap.

A l’évaluation initiale, les stagiaires ont d’emblée fait apparaître leurs axes potentiels d’amélioration et de perfectionnement technique. Leur ancienne expérience de régate révélait de solides bases et des automatismes résiduels, mais le handicap physique nécessitait impérativement une adaptation des postes et des chronologies, et une mise à jour des bases théoriques.

Sur l’eau, les exercices ont été fructueux, permettant de réaliser une partie des objectifs pédagogiques :

  • enchaînements de virements de bords
  • empannages
  • suivre un cap
  • conduite du bateau
  • chronologie des manœuvres
  • gestion des bastaques et des écoutes
  • réglage des voiles

Dans le déroulement du stage, les conditions météo ont empêché plusieurs sorties. L’adaptation pédagogique nous a permis de réaliser d’autres exercices non programmés :

  • manœuvres au moteur dans l’arrière-port
  • prises de quai
  • arrivées de ponton
  • mouillage d’urgence (suite à panne moteur)
  • mouillage régulier

Le programme pédagogique n’a pas été entièrement rempli en raison des conditions météo. Nous n’avons pas pu faire les passages de bouées au vent / sous le vent, ni sortir le Code D.

Logistique à terre

Norm Handi Mer a assuré une logistique parfaite. Les moniteurs étaient hébergés dans un superbe gîte rural à 15 mn du port, en même temps que les stagiaires en situation de handicap, et les membres de l’association Norm Handi Mer. Les repas, excellents et copieux, étaient cuisinés par Kevin, membre de l’association. Nous avons même eu droit à un barbecue le samedi soir.

Conclusions et leçons à en tirer pour la suite

Un mini-stage sur 3 jours est toujours un pari sur la météo. Les conditions idéales de l’édition 2017 n’étaient pas au rendez-vous cette année. Au final, malgré la satisfaction globale des stagiaires, les moniteurs bénévoles des Glénans restent sur une légère frustration de ne pas avoir beaucoup navigué, et en conséquence, de ne pas avoir bouclé le programme pédagogique.

Pour la suite, la réflexion pourrait porter sur une petite réorganisation de ces mini-stages :

  • Journées en mer continue avec casse-croûte à bord, retour au port à la demande
  • Revoir les limites météo des sorties en mer, notamment pour les stages « Régate ». La limite actuelle, fixée à 4 Beaufort, se révèle trop basse.
  • Début du stage jeudi à midi… au risque d’avoir moins de moniteurs disponibles ?

Néanmoins, l’encadrement d’un tel stage est d’une richesse incomparable pour les moniteurs, car il nécessite une approche radicalement différente de la pédagogie, et une créativité indispensable dans sa réalisation pratique. De plus, malgré la brièveté du stage, le retour sur le plan humain est
inestimable.

Commentaires fermés