Retour d’expérience

Les actions concrètes du CDMEB en matière de voile légère

En 2016 : nouveau catamaran RSCat16

  • Mise en place en synergie avec la base de Marseillan de tests qui ont aboutis à l’adoption du RSCat16 et à l’écriture de rapports de la base et du CDMEB préconisant la version du bateau à acheter (double trapèze réglables, spi asymétrique et stick long).
  • Ce bateau d’apprentissage vif bénéficiant d’un design et d’un accastillage moderne n’a pas été équipé suivant les recommandations : stick court (pas pratique lorsque quelqu’un est en solo), absence de spinnaker (pourtant présent sur tous les bateaux dès le niveau 1 dans les filières Dériveur et Croisière), etc. Nous souhaitons et espérons toujours voir cet équipement évoluer dans le futur.
  • Le RSCat16 a été un tel succès que la base, après en avoir acheté en 2017, en a recommandé autant pour la saison 2018, doublant ainsi sa flotte.

En 2017 : Évolution de la voile légère et adéquation des supports avec les standards

  • Publication du document « Évolution de la voile légère » qui traite des adéquations (il est aussi important de parler de ce qui fonctionne très bien) et inadéquations des supports par rapport aux niveaux Glénans – FFV (exemple : absence de spinnaker en niveau 3 et 5 dans de trop nombreux stages Catamaran aux Glénans).
  • Ce document fait aussi des propositions en matière de modernisation des supports et d’évolution des équipements de sécurité.

En 2018 :

Enquête sur le stage P

Réalisation d’une enquête stage P voile légère auprès des moniteurs de Dériveur, Catamaran et Windsurf afin d’orienter les contenus et la programmation des stages P.

Étude catamaran

Publication du document « étude catamaran 2018 » qui dresse un tableau relativement exhaustif des bateaux disponibles actuellement sur le marché et rappelle les équipements requis sur un catamaran.

Test du TOPCAT K2x

Suivant une recommandation du CDMEB, la base de Marseillan a pris l’initiative fin août de tester un TOPCAT K2x. C’est un catamaran de 17 pieds aux étraves inversées sorti en 2018 qui a, entre autres choses : coques avec ailerons et semelle renforcée, réglage facile et reproductible du creux de voile, trampoline spacieux et safrans sécurisés. Les tests de ce bateau sont à ce jour (septembre 2018) en cours.

Participation au groupe renouvellement voile légère, mis en place cette année par les Glénans.

Dans le passé récent, à l’exception notable du RSCat16, le CDMEB n’a pas été consulté sur le renouvellement des supports en voile légère. Nous nous réjouissons donc de cette nouvelle initiative à laquelle nous avons déjà commencé à contribuer et espérons qu’elle continuera, se développera et portera ces fruits dans le futur.

En 2019, nous comptons travailler sur :

  • Le suivi du stage P pour les moniteurs.
  • La formation technique (comment atteindre les pré-requis pour entrer en formation de moniteur)
  • Un atelier sécurité traitant notamment de :
    • flotteur en tête de mât,
    • moyen de communication,
    • l’entretien des bateaux.
  • Le suivi du renouvellement des supports en voile légère, la modernisation de la flotte et son adéquation avec les standards d’enseignement.

Si tu désires contribuer à l’évolution de la voile légère aux Glénans, comme « simple » contributeur ou membre actif du CDMEB, écris-nous : cdm AROBASE glenans.asso.fr (remplace AROBASE par @). Il n’y a pas de petites contributions, comme toi nous sommes des bénévoles !

Viens nous rencontrer au CDMEB à Marseillan les 13-14 octobre ou à l’Assemblée Générale des moniteurs et encadrants bénévoles au Salon Nautique de Paris le 8 décembre 2018.

Commentaires fermés