Retour d’expérience

Retours du premier stage P Environnement

StageP_environnement_zostères

Découverte des zostères qui recouvrent les fonds meubles du lagon (crédit photo Pascal Mugnier).

Le premier stage P « Environnement » s’est déroulé dans une ambiance sympathique et dynamique du 4 au 10 avril 2015. Un programme dense a permis une découverte des quatre facettes de l’environnement marin et des discussions riches sur l’animation des contenus « Environnement » du Cursus de formation. En voici la chronique, enrichie de deux témoignages de nos stagiaires.

Un stage bien rempli

Après l’accueil à la base de Concarneau de nos neuf stagiaires, nous embarquons sur l’espadon pour quatre jours en immersion à Penfret, au cœur de l’archipel ! En partant de ce que nous observions autour de nous, nous avons abordé des sujets variés, au cours de séances sur le terrain et en salle : l’origine du sable des plages et des dunes, l’importance des caractéristiques géologiques du trait de côte pour la navigation, la reconnaissance des oiseaux et leurs adaptations au milieu marin, les herbiers de zostère, l’étagement de la flore et de la faune de l’estran, le fonctionnement et la préservation des dunes, l’histoire de l’amer de Guéotec, le rôle de Fort-Cigogne dans l’histoire de l’archipel, les fours à Goémon et les métiers passés et actuels de goémonier. La visite de l’île aux moutons fût l’occasion de découvrir les sternes et de comprendre la réglementation permettant leur préservation. Tous ces sujets ont été abordés en lien avec nos pratiques de la voile.

StageP_environnement_estran_1

Utilisation de la flore et la faune de l’estran pour conforter sa navigation (crédit photo Pascal Mugnier).

La suite du stage s’est déroulée à Concarneau ce qui a permis de découvrir les bateaux de pêche professionnelle et la criée du port de Concarneau. A cette occasion, nous avons discuté avec des marins pêcheurs sur les pontons du port de pêche : une rencontre facile, sympathique, riche et passionnante !

Pour terminer ce stage en beauté, les stagiaires ont préparé et animé une séance sur un thème qu’ils avaient choisis : l’Hémérica, chalutier à pêche latérale du port de Concarneau, l’épopée de la sardine, la ville close de Concarneau, la laisse de mer et les dauphins. Avec une réflexion sur la façon d’introduire ces séances dans leurs prochains encadrements, les stagiaires ont pu utiliser des connaissances et des techniques d’animation vues au cours de la semaine et exprimer leur enthousiasme et leur créativité.

Une très belle semaine, qui nous l’espérons, sera le début d’une aventure collective d’exploration de notre environnement marin, faite de rencontres et de partage.

Témoignage de Roger Frébault, moniteur croisière

StageP_environnement_rencontres_marins_pêcheurs_2

Marco, sur son palangrier, bateau reconnaissable à son vire ligne bleu et ses hameçons bien rangés dans des seaux noirs (crédit photo Pascal Mugnier).

Il y a plus de six mois je suis tombé sur les fiches d’évaluation du nouveau cursus de notre école favorite. Là, je me suis dit : « Ils sont devenus fous, il y a trop de choses à apprendre ». Et puis, chemin faisant, je me suis dit que cela pouvait être intéressant même si la masse de connaissances à acquérir me semblait insurmontable.

Nous nous sommes amusés comme des petits fous, accroupis sur l’estran avec une loupe pour observer les balanes qui jusque-là n’avaient jamais fait que de me piquer les pieds. Les expériences très variées se sont multipliées du matin au soir. Et surtout, les explications de Gildas, Céline et Philippe, qui chacun dans sa partie, nous expliquaient le pourquoi du comment.

Contrairement à ce que je pensais au départ, il ne s’agit pas d’emmagasiner une montagne de connaissances mais d’en savoir suffisamment pour susciter la curiosité des stagiaires. Nos encadrants nous ont également donné un cadre pour continuer à progresser en autonomie.

Et cela fonctionne très bien. La semaine suivante, j’ai encadré un stage au départ de Vannes, j’avais préparé quelques interventions sur mes sujets de prédilection et j’ai pu à quelques reprises partager ma science fraîchement acquise. Débutant et forcément maladroit dans la pédagogie de ces domaines, je n’imaginais pas que cela puisse susciter un tel enthousiasme de la part des stagiaires.

 

Témoignage d’Olivier Sanz, responsable croisière à Concarneau

StageP_découverte_balanes

Découverte des balanes à la loupe (crédit photo Pascal Mugnier).

J’ai parcouru les îles pendant plus de 10 ans et pourtant, ce fût surprenant de redécouvrir cet endroit qui me semblait conquis. Cette nouvelle dimension, excitante et surprenante, fût riche de savoir mais aussi de partage.

Ma mémoire est pleine. Je me rappelle de Marco, pêcheur à la palangre et qui nous raconte avec passion son métier, ses joies et ses difficultés.

Je me rappelle de compression métamorphique, de symbiose et d’entraide entre les êtres vivants, de la relation entre la météo et les couches stratiformes de sable de la plage du thonier à Penfret.

Je me rappelle de cet univers presque microscopique, où le cul en l’air et le regard plongé dans une loupe, nous sommes devenus des grains de sable. Magique …

Commentaires fermés