Retour d’expérience

L’enregistrement du Cours des Glénans pour les aveugles

coursaudioUn pas vers le multimédia

Œuvre collective s’il en est, le Cours des Glénans se réinvente en continu. Le faire vivre, c’est aussi le faire sortir des pages du livre pour le transposer sur d’autres supports. Le passage au multimédia est devant nous; il s’amorce avec une action menée avec l’Association Valentin Haüy (AVH) pour rendre le cours accessible aux aveugles. Chaque moniteur peut y contribuer, de chez lui, en enregistrant quelques pages du Cours.

 

En partenariat avec l’Association Valentin Haüy (AVH)

L’AVH a pour vocation « d’aider les aveugles et les malvoyants à sortir de leur isolement, et de leur apporter les moyens de mener une vie normale » C’est une des principales associations d’aide et d’entraide aux aveugles de France. Parmi ses actions figure le développement d’une médiathèque destinée aux mal-voyants. Riche de plus de 6000 références, sa collection numérique couvre tous les domaines : de l’histoire ancienne au roman policier en passant par les sciences. Les ouvrages qu’on y trouve ne sont pas de simples enregistrements, mais bien de véritables livres numériques dont chaque paragraphe et illustration sont indexés pour donner un accès rapide à l’information, à l’utilisateur équipé d’un lecteur spécialisé.
C’est Jen-Marc Pilpoul, ancien président des Glénans, qui a lancé le partenariat par lequel le Cours va rejoindre cette bibliothèque très particulière. En parallèle, les deux associations ont commencé à organiser avec des moniteurs volontaires, des stages de voile accessibles aux non-voyants.

Partager le savoir, donner du rêve

L’enregistrement du cours répond à notre vocation de rendre la voile accessible au plus grand nombre. L’expérience a montré qu’un aveugle pouvait tout à fait tenir certains postes sur un voilier: encore faut-il qu’il ait accès aux connaissances théoriques.
Et puis… même au non navigant, nous pouvons donner une part de rêve salé avec ce texte monumental rempli d’îles inconnues, de mots étranges, de vents domestiqués et de houles lointaines.

Un peu de sens pédagogique pour trouver le ton…

Une petite équipe de moniteurs est donc à l’œuvre pour procéder à l’enregistrement. C’est plus qu’une simple lecture car il faut, phrase après phrase, que le ton de la voix fasse ressortir les idées importantes. C’est dans la description des images, photos et schémas que le sens pédagogique est particulièrement sollicité : quel est le message important de l’image? Le non-voyant l’utilisera-t-il directement ou comme contexte pour mieux comprendre ce qui se passe autour de lui ?
Appropriation du texte, mise en scène des images, l’exercice apporte une nouvelle familiarité avec cet ouvrage imposant.

… Et c’est parti !

Si vous souhaitez participer et faire route avec nous pour quelques dizaines de pages, il vous suffit d’un PC doté d’un micro (externe ou interne) de bonne qualité et de nous contacter. Philippe Laborie, responsable du projet pour le Conseil des moniteurs prendra contact avec vous et vous fera parvenir un CD avec les logiciels d’enregistrement et les conseils de mise en route.

Commentaires fermés